Guide Du Vin

Edition du 02/06/2020
 

CHAMPAGNE LEJEUNE-DIRVANG

Qualité

LEJEUNE-DIRVANG


Pour Guillaume Lejeune, “sont en vente en 2020 les Champagnes brut Premier Cru Chardonnay 2012 Robert Lejeune, brut Premier Cru Millésime 2012, Extra-brut Premier Cru, Noir et Blanc 2011 Robert Lejeune et les Coteaux Champenois brut Premier Vide Bourse 2018 puis 2019. Je suis très satisfait des vendanges 2019, qui sont dans la lignée des 2018 dont elles ont la puissance aromatique mais avec, en plus, une grande fraicheur et un potentiel de garde supérieur.”

   

CHAMPAGNE LEJEUNE-DIRVANG

Carole et Guillaume Lejeune
2, rue de Germaine - Tauxière Mutry
51150 Val de Livre
Téléphone : 03 26 57 04 11 et 06 42 06 67 85

Email : lejeune-dirvang@wanadoo.fr




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château ROYLLAND


En 2010, Martine et Jean-Bernard Chambard jusqu'alors investis dans les établissements de santé, deviennent les nouveaux propriétaires. Ils entreprennent de grands travaux : rénovation totale des chais, des salles de réception et de dégustation. Dans les communs du Château, ils créent le Gîte du Roy, un hébergement haut de gamme, classé Super Host qui accueille des visiteurs du monde entier. Une agriculture raisonnée est pratiquée pour le maintien d'une biodiversité importante des sols (lombrics...) et des insectes. Passionnés, Martine et Jean-Bernard dirigent leur domaine avec la même rigueur et les mêmes exigences qui étaient les leurs dans le domaine de la médecine. Très bien fait, ce Saint-Émilion GC 2017, de belle attaque ronde et charnue, il est généreux et persistant, aux arômes prononcés de fruits rouges, c’est un vin suave et harmonieux, très séduisant, d’un beau volume en bouche souligné par des tanins fins. Vous aimerez comme nous ce 2016, aux senteurs de cassis mûr et d’épices, un vin puissant et harmonieux, aux tanins fermes et savoureux à la fois, très bien élevé, avec des connotations de fruits à noyau et de cannelle, finement toastées, un vin de garde. Le 2015, médaille d’Or Paris 2015, avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, aux tanins équilibrés, est un vin bien corsé et de très bonne évolution. On retrouve aussi le 2014, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration, mais tout en rondeur, représentative du millésime, un vin charnu et parfumé au palais, de très bonne garde. Le 2012 est généreux, avec des nuances de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois, savoureux.

Martine et Jean-Bernard Chambard
1, Roylland
33330 Saint-Emilion
Téléphone :06 12 33 31 89
Email : chateau.roylland@orange.fr
Site personnel : http://www.chateau-roylland.fr/

Jean-Bernard BOURGEOIS


L’histoire débute en 1963, quand Jean- Bernard Bourgeois et son père plantent leurs premières vignes. L'exploitation s'est développée au fil du temps. En 2006, Céline et Jérôme, ses enfants, prennent sa suite. “Au cœur de la petite montagne de Reims, nos vignes sont réparties sur trois villages: Courmas, mais aussi Jouy-lès-Reims et Coulommes-la-Montagne, à quelques kilomètres seulement. Nos plus anciennes parcelles ont été plantées en 1963 et 1964. Les sols sont à dominante marno-calcaire, mais nous avons par endroit des sols assez sableux, plus légers. Nous cultivons les trois cépages de la Champagne. Le Pinot meunier est le cépage le plus tardif et le plus rustique des trois. Il apporte fraîcheur et vivacité à nos vins. C'est le cépage majoritaire sur notre exploitation. Son cousin le Pinot noir est utilisé toujours en assemblage, il amène du corps et de la charpente aux vins. Le Chardonnay, cépage précoce, craint les gelées printanières tardives. Il se caractérise par des arômes fins et frais, une certaine acidité et une bonne prise de mousse...“ Selon Céline Bourgeois, "en plus des cuvées bien connues brut Prestige, brut Tradition et brut rosé, nous proposons cette année 2 nouvelles cuvées, le brut Réserve sur un assemblage en majorité meunier qui a bénéficié d'un long élevage de 10 ans en cave, et le Millésime 2012 Extra-brut en assemblage Pinot Noir et Chardonnay. Nous sommes fort satisfaits par la qualité de la vendange 2019, seul hic, la quantité n’a pas suivi à cause de la gelée et de la sécheresse au Printemps. Mais qualité oblige, le millésime 2019 s’annonce très prometteur avec une belle acidité et de bonne garde.” Leur Champagne brut Prestige, est vraiment une réussite, de mousse onctueuse et très fine, aux notes de noix et de narcisse, d’une très belle expression, alliant élégance et vinosité. Excellent brut Blanc de blancs, de très belle teinte, au nez dominé par les fruits jaunes et les fleurs fraîches, de bouche intense, idéal sur des langoustines ou un feuilleté de filets de turbot. La cuvée Irénée (vieilles vignes), est puissante au nez, de bouche florale, associe richesse aromatique et suavité, et sent bon la noisette et les épices en finale. Le rosé, majoritaire en Pinot meunier, est très expressif sur des notes de fruits rouges, d’une belle teinte brillant, aux nuances de fruits frais en bouche, subtilement poivrées, et s’accorde parfaitement avec une cuisine exotique. Quant à leur Ratafia Prestige, fruité, avec cette bouche qui mêle avec finesse sucrosité et acidité, il se débouche aussi bien en apéritif que sur un foie gras.

Céline et Jérome Bourgeois
30, rue des Hauts Murs
51390 Courmas
Téléphone :03 26 49 21 79
Email : contact@champagne-jbbourgeois.fr
Site personnel : www.champagne-jbbourgeois.fr

Château VIEUX RIVALLON


D'une superficie de 20 ha, le Château est situé sur la commune, au pied du coteau, à l'ouest de la cité médiévale, sur un sol tantôt silico-argileux, tantôt silico-calcaire. Splendide Saint-Émilion GC Cuvée Charles 2016, au bouquet subtil et intense à la fois, aux notes de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, aux tanins bien enveloppés. Superbe 2015, il est gras et corsé, d'une grande finesse, au nez subtil où dominent la prune, le cuir et la griotte cuite, aux tanins denses, d'une jolie finale, de belle évolution. Très bien vinifié, ce Saint-Émilion GC 2016, de teinte soutenue, au nez où dominent les fruits rouges à noyaux mûrs, un vin dense et finement tannique. Excellent 2015, 60% Merlot, 35% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon et Pressac, vieilles vignes âgées de 35 ans en moyenne, de jolie robe grenat intense, avec ce bouquet complexe où se marient des notes fruitées et de sous-bois, est riche et rond, de bouche pleine. Le 2014, aux connotations de prune macérée et d’épices, ample, charnu, est bien classique de ce joli millésime, et vous l’apprécierez dès aujourd’hui, notamment, avec un filet de bœuf au foie gras ou une pintade.

Alexandre Plocq - Scea Bouquey Rivallon
3, Le Rivallon
33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 51 35 27
Email : chateauvieuxrivallon@orange.fr
Site personnel : www.chateau-vieux-rivallon.com

SCEA VIGNOBLES BRUNO SAINTOUT


À la fin de l’ancien régime, la paroisse de Saint-Laurent du Médoc avait un curé nommé l’abbé Bridane, qui était meunier. Son moulin se trouvait sur la commune de Reignac (devenue Saint-Julien), sa trace est restée dans l’histoire locale car c’était un prêtre jureur, favorable aux idées de la révolution. Ses prises de position politique lui ont permis de continuer à exercer son ministère et son activité minotière. Superbe Saint-Julien Château la Bridane 2016, provenant d’un vignoble sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Le 2014, de robe soutenue, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, est un beau vin typé, de bouche savoureuse. Les Vignobles Saintout possèdent également le Domaine de Cartujac en appellation Haut-Médoc Cru Bourgeois, ainsi que le Château du Périer en appellation Médoc Cru Bourgeois.


20, lieu-dit Cartujac
33112 SAINT-LAURENT MEDOC
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site : vignoblessaintout
Site personnel : www.vignobles-saintout.com


> Nos dégustations de la semaine

Château LAJARRE


Dirigée par Grégory Lovato depuis 2005, médecin et viticulteur, cette propriété de 33 ha de vignes d?un seul tenant, sur sol graveleux-siliceux, appartient à la famille Lovato depuis 1973, et a fait l?objet d?investissements importants, plantations ou replantations raisonnées et réfléchies afin d?obtenir un encépagement plus équilibré, 70% de Merlot, 20% de Cabernet franc et 10% de Cabernet-Sauvignon, rendements privilégiant la qualité, vinification traditionnelle avec macérations longues, élevage en fonction des millésimes.
Grégory Lovato met sur le marché cette année les 2017 et 2016. ?En 2017, les vignes ont subi fortement les dégats causés par le gel, principalement les parcelles de Castillon Côtes de Bordeaux où aucune bouteille n?a été produite. Sur les hauts coteaux, les vignes, plus anciennes, ont été épargnées et nous pouvons ainsi présenter la cuvée Eléonore 2017 qui est de grande qualité, mais réduite en quantité : seulement 50.000 cols. Après deux années d'essais, nos vins sont maintenant vinifiés sans apport de soufre et ce millésime 2017 en est le précurseur.?
Vous allez apprécier comme nous ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Eléonore 2017, fort bien élevé (macération de 30 jours, 30% barriques, 70% cuves), tout en bouche, avec des notes caractéristiques de cassis et d?épices, de garde. Le 2016, médailles de Bronze à Londres et d?Argent à Bordeaux, est également une réussite, ample, avec ces fines nuances de fruits noirs et de poivre en finale. 
Goûtez le Bordeaux Supérieur rouge Château Lajarre 2017, bien classique du millésime, dégage des notes de mûre et d'humus, aux tanins ronds, de bouche charnue comme il le faut.

Grégory Lovato
24, avenue des Châteaux
33350 Mouliets-et-Villemartin
Tél. : 05 57 41 08 69
Email : chateaulajarre@hotmail.fr
www.chateau-lajarre.com


Domaine Claude et Christophe BLEGER


Des vignerons de père en fils et filles depuis 1630. Un domaine de 9 ha répartis sur 4 villages et une trentaine de parcelles différentes. Depuis 2007, la société Ecocert contrôle le domaine et certifie le côté Bio.
Goûtez le Riesling Cœur de Cru 2017, un vin qui a beaucoup de corps et de puissance, d?une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes minérales (8,70e).
Il y a aussi le Gewurztraminer L?Inoubliable 2015, au nez d?amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut, et ce joli Crémant d?Alsace Cœur de Cru 2016, 50% Pinot Auxerrois, 45% Pinot Blanc et 5% Pinot Gris, au nez subtil et persistant à dominante de pain grillé, de jolie mousse, d?une longue finale florale.
Très beau Gewurztraminer Vendanges Tardives 2016, au nez intense où dominent les fruits, la rose et le pain d?épices, de bouche complexe et veloutée, légèrement miellée, vraiment très séduisant même s?il est encore très jeune (15,20€).
Joli Sylvaner Coeur de Cru 2017 au nez intense, c?est un vin tout en délicatesse, de bouche très subtile avec des nuances de chèvrefeuille et de pomme (6,30€).
Le Pinot Noir l?Inoubliable 2017 est de robe intense, aux senteurs de cassis et de prune, de très bonne structure, un vin bien typé (10,90€), quand ce Pinot Gris Coeur de Cru 2017 est très agréable, franc, fleuri et persistant, avec des notes de lis, de poire et de noisette, un vin qui allie fraîcheur et souplesse en bouche, que l?on vous conseille de déguster sur un soufflé au fromage ou des escalopes de foie gras au pain d'épices (9,90€).

23, Grand'Rue
67600 Orschwiller
Tél. : 03 88 92 32 56
Fax : 03 88 82 59 95
Email : contact@bleger.fr
www.bleger.fr


Château HAUT-MARBUZET


Au sommet, incontestablement, et cela vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. En effet, ce cru, marqué par la ?patte? et la passion d?Henri Duboscq, renvoie à un jardin d?enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Il faut dire qu?Henri, secondé par ses fils Bruno et Hugues, est particulièrement chaleureux et sait de quoi il parle quand on aborde le sujet de l?élevage en barriques ou du terroir. 
Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L?âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l?origine du bois et ne pas ?abrutir? le vin, avec les essences à grain fin adaptées à son cru. Il faut dire qu?une expérience de quelque cinquante années, cela aide...
?J?avais présenté le millésime 2016 en disant : ?après 55 millésimes que j?ai produit ici, Château Haut-Marbuzet 2016 correspond à la beauté du Monde?? Je n?avais jamais rien vu de si beau, mais, à ce moment-là, je ne savais pas que le 2016 pouvait avoir une sœur siamoise?, nous dit Henri Duboscq.
En effet, ce millésime 2018 est tout à fait exceptionnel, il a tout ! De la structure avec des tanins tellement fondus qu?on les confond avec le fruit, une belle maturité qui lui confère beaucoup d?onctuosité sans excès, un bel équilibre, c?est vraiment un vin de délice.
Haut-Marbuzet 2017 n?atteint pas les sommets, c?est plus un vin de plaisir, disons que ce n?est pas un monument mais, il a la vertu de la gorgée qui en appelle une autre, un vin gourmand, très agréable, beaucoup de finesse et de distinction, un vin qui permet d?attendre l?épanouissement des plus grands.
Le secret de ces derniers grands millésimes est le résultat de conditions climatiques particulières : sécheresse, températures élevées, soleil pendant les vendanges? Par le passé, on avait entre 50 et 80% de pluie pendant la récolte ! Dorénavant, on obtient des matières premières d?un état sanitaire remarquable, on se demande presque à quoi servent les tables de tris? C?est grâce au réchauffement de la planète que l?on obtient des millésimes si merveilleux.?



Formidable verticale sur place, des derniers millésimes à l?extravagant 1970.
Vous allez donc exciter vos papilles, avec ce Saint-Estèphe 2016, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, avec une belle concentration représentative du millésime, un vin charnu et structuré, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée, un vin qui mérite un peu de patience. Le 2015, de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, est un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de garde, naturellement. Le 2014 sent les petits fruits cuits, mêlant puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, aux tanins très équilibrés, classique et prometteur. Le 2013, bien corsé et savoureux, aux tanins riches, souples, est bien équilibrés, au nez intense (mûre, groseille, épices...), en bouche très parfumée, avec des notes de cerise mûre et de truffe, fondue et intense. 
Superbe 2012, ?chatoyant?, dit Henri Duboscq, d?une puissance en bouche, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance au palais et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse. Le 2011 est plus ?Saint-Estèphe?, avec une belle structure, dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l?humus, d?excellente bouche. Très grand 2010, qui dégage un très beau nez intense, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu, de grande garde. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l?amplitude, un très grand vin où s?entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l?humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, aux connotations de fruits, de cannelle et d?humus en bouche, c?est un vin parfait, notamment, avec un rôti de veau en croûte ou des magrets de canard aux champignons. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, d?une complexité certaine, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant.
Le 2004 est exceptionnel, très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d?épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d?humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l?une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d?une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d?une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé.
On s?oriente ensuite vers ce qui fait la force d?un grand vin, sa capacité d?évolution, en faisant un ?saut? vers ce 1990, d?une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement ?rancio? qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus ?chaud?, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l?on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1986 est superbe, robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l?humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, mêlant charpente et distinction, un très grand vin parfait avec un veau en cocotte aux épices ou une pastilla de pigeon. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d?arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. Le 1978 est très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d?une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Voir également le Médoc Château Layauga-Duboscq.



Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 30 54
Email : infos@haut-marbuzet.net



> Les précédentes éditions

Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018

 



Château de TARGÉ


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Cédric CHIGNARD


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Domaine de ROSIERS


Château LASCOMBES


Étienne OUDART


Domaine des MONTS LUISANTS


Château LAFLEUR du ROY


Philippe LECLERC


Clos BELLEFOND


Domaine Pierre GELIN


Château HAUT-MACÔ


GOSSET


Frédéric ESMONIN


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Château du MOULIN VIEUX


Château BELLE GARDE


Château BEAUCHENE


Château de PIZAY


Domaine de L'OLIVETTE


André DEZAT et Fils


Château du PAYRE


Château FILHOT


Château BALESTARD La TONNELLE


BOURGEOIS-BOULONNAIS


Cave REAL


Château La MOULINE


Château FONBADET


Château La GALIANE


Domaine de la GONORDERIE


Vignobles GONFRIER



CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


CHARLES SCHLERET


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE ALARY


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHATEAU PONT LES MOINES


SCEA CHATEAU DAVID


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


DOMAINE GOURON


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU DU MASSON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales