Guide Du Vin

Edition du 22/03/2016
 

CHAMPAGNE DEVAUX

Excellence

Veuve A. DEVAUX

C’est toujours la seule cave coopérative, dirigée notamment par la charmante Marie Gillet, qui accède à cette place de Premier Grand Vin Classé, et c’est bien mérité quand on fait intervenir le rapport qualité-prix-régularité, allié à une présentation soignée et raffinée.


Nous proposons également une pratique alternative à nos viticulteurs, il a fallu remplacer les herbicides par le travail des sols, nous avons ainsi incité nos amis viticulteurs à exercer une nouvelle viticulture, plus respectueuse.” “Nos Champagnes de la gamme “Les Classiques” favorisent le Chardonnay poursuit Michel Parizot, Chef de Caves. La vinification profite des mêmes approvisionnements, des raisins récoltés dans la Côte des Bars, de Montgueux, la Côte des Blancs et de la région de Vitry le François. La vinification de la gamme “Les Classiques” s’effectue en cuves Inox. Le vieillissement se fait ensuite trois ans sur lattes, nous recherchons plus la fraîcheur, l’élégance, la dégustation agréable. Pour la gamme “D”, nous faisons des sélections des meilleures parcelles de vieilles vignes, de belle exposition. Ces lots sont vinifiés à part. J’essaye toujours de profiter d’une bonne acidité naturelle des vins qui n’ont pas fait de fermentation malolactiques, les assemblant ensuite avec des vins qui ont fait leur malo, cela permet d’enrichir la palette aromatique et d’apporter aux vins des notes beurrées, des arômes floraux, d’agrumes, une belle fraîcheur. Les vins de réserve de la gamme “D”, qui entrent pour 40% dans l’assemblage, vieillissent toujours de façon systématique en fûts de chêne, il y a même une petite partie vinifiée entièrement en fûts de chêne, cela enrichit la complexité aromatique des champagnes Devaux. Autre particularité de la Maison Devaux, pour l’élaboration du champagne de la gamme “D” Premium, nous sélectionnons des parcelles, nous privilégions les vieilles vignes, les meilleurs terroirs, nous cherchons l’équilibre idéal entre maturité et acidité, pour obtenir donc de la fraîcheur dans nos Champagnes. Nous avons donc répertorié un éventail des meilleures parcelles. Les jus issus de ces parcelles seront vinifiés à part, nous faisons même des cœurs de cuvée pour apporter de la complexité et de la garde. Nous les assemblons ensuite pour obtenir la gamme “D”. Splendide Champagne cuvée D de Devaux Millésime 2006, à la fois d’une grande volupté et très rafraichissante, de bouche tendue, florale, grillée, complexe. “Ce millésime 2006, nous dit Michel Parizot Chef de Caves, est issu à 50% Chardonnay et 50 % Pinot noir. Ce sont des Pinots noirs qui proviennent de la Côte des Bars et des Chardonnays issus de la Côte des Blancs. Il y a 50% des vins qui n’ont pas fait volontairement leur fermentation malolactique. C’est une décision de ma part car les raisins étaient bien mûrs en 2006, il n’y avait pas trop d’acidité et pour rééquilibrer les vins, j’utilise des lots qui n’ont pas fait leur malo pour apporter de la fraîcheur, je préfère le faire de façon naturelle, surtout pour une bouteille qui peut vieillir 10 ans. J’aime beaucoup le 2006, c’est un millésime qui a été un peu oublié et c’est dommage, il arrive derrière 2002 qui était un très beau millésime, viennent ensuite 2008 et 2009 qui sont deux très grands millésimes, surtout le 2008. Ce 2006 est un Champagne friand, très agréable, il n’aura peut-être pas le potentiel de vieillissement d’un 2008. C’est un Champagne sur la fraîcheur avec des arômes de grillé, de brioché, un Champagne très chaleureux. En 2006, les Pinots noirs étaient bien mûrs dans notre secteur de la Côte des Bars, nous avons été avantagés par rapport à la Montagne de Reims où la météo a été plus variable qu’ici. Cette belle maturité nous a engagé à faire un Champagne millésimé.” “Nous lançons cette année une nouvelle cuvée en partenariat avec Michel Chapoutier, nous précise Marie Gillet. Michel Chapoutier vient d’acheter une petite parcelle en Champagne, c’est une histoire d’amitié, de recherche viticole, de rencontre entre Laurent Gillet et Michel Chapoutier, entre la Champagne et la Vallée du Rhône. L’idée de cette nouvelle cuvée Devaux s’appelle Sténopé (ancêtre de la photographie). Chaque année, c’est la photographie de ce qui s’est passé dans les vignes et du climat qu’il a fait, c’est donc un Champagne Millésimé. Nous sortons la première bouteille qui est le millésime 2008. Le 2009 lui succèdera en septembre 2016. Ce 2008 est encore un peu sur la réserve, l’hiver avait été très froid, le printemps mitigé, mais dès qu’il est ouvert, il est absolument somptueux. Ce sera à chaque fois une bouteille unique car ces Champagnes ne se ressembleront jamais contrairement à notre gamme habituelle ou nous essayons grâce à l’assemblage de conserver les mêmes caractéristiques. C’est un peu comme une troisième Collection, c’est la grande nouveauté, une idée audacieuse qui offre un Champagne rare et de caractère, donnant l’image la plus fidèle d’une seule et unique année. Michel Parizot sélectionne les lots provenant des parcelles de prédilection. La même rigueur sera appliquée au pressurage des raisins et à la vinification des vins, le vieillissement en fûts, à la délicate prise de mousse suivie d’une longue maturation en bouteilles. Le défi consiste à interpréter vendange après vendange, une partition unique qui révèle avec le temps toute la personnalité du millésime. Sténopée 2008 : encore un peu fermé mais très séduisant. Notes toastées et chocolatées, d’agrumes confits, d’épices explosent en entrée de bouche, Champagne d’une grande complexité, qui évolue bien, bel équilibre entre douceur et tonicité en milieu de bouche, longue finale citronnée soulignée de bergamote. La vinification effectuée principalement en fûts, apporte en finale, de savoureuses notes crémeuses et de praliné.” On savoure toujours ce superbe Ultra D de Devaux, très parfumé, alliant finesse et longueur, aux nuances de pêche et de citronnelle, très rafraîchissant. Dans la lignée, la Grande Réserve brut, à laquelle une dominante de Pinot noir confère puissance et longueur en bouche, le Chardonnay apportant à la fois vivacité et finesse, est très bien dosé, fin et riche à la fois, un grand Champagne qui fleure l’amande, de mousse fine et légère, aux arômes intenses en finale, marqué par la noisette et l’abricot, un vin savoureux, de belle structure, comme ce Blanc de noirs, qui associe élégance et charpente, finesse et densité, avec des senteurs subtiles aux notes de brioche et de fleurs blanches. La cuvée D de Devaux rosé est très élégante, fine et fruitée, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur au palais. Avec seulement 10% de vin rouge, il est très peu coloré, c’est vraiment un rosé d’apéritif, d’une grande fraîcheur avec 47% de Chardonnay, d’une belle vivacité en bouche. La cuvée Millésimée, pur Chardonnay, est dans la lignée, marquée par les fleurs (narcisse, chèvrefeuille), la pomme et le pain grillé, la marque de fabrique du Chardonnay, une cuvée typée, vraiment réussie. Il y a aussi ce Manoir Champagne Devaux : il s’agit d’une maison du XVIIIe siècle veillant sur un parc de 2 ha au bord de la Seine, entourée d’un colombier inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et d’une serre. Ces bâtiments ont été aménagés avec soin et peuvent aujourd’hui accueillir les curieux d’architecture bien sûr, mais aussi et surtout les gourmands et amateurs de Champagne, car ce lieu est avant tout l’ambassadeur de Champagne Devaux. Au-delà de la simple évocation du luxe, de la fête, de l'exclusivité, la Maison a bâti un lieu superbe qui comprend : un show-room ouvert au public pour lui permettre de découvrir le terroir, le produit et son élaboration, le domaine et son patrimoine. Il s'insère dans les circuits de découverte vinicoles, c’est une vitrine représentative de l'économie locale. Il y a une salle de dégustation, une de séminaire, une cuisine/salle à manger, les aménagements prévoient 4 suites pour recevoir les clients privilégiés; dans la serre, une partie de la visite possible en accès libre, évoquant les sols, sous-sol, vignes, travail de l'amont; dans le colombier, seconde partie de la visite, avec les étapes de la vinification.

   

CHAMPAGNE DEVAUX

Laurent et Marie Gillet
Domaine de Villeneuve - BP 17
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone : 03 25 38 30 65
Télécopie : 03 25 29 73 21
Email : info@champagne-devaux.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT LANGUEDOC ET ROUSSILLON
e_languedoc_roussillon.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
ÉTANG DES COLOMBES (bl)
CASCADES (bl)
GRAND CAUMONT
GRAND MOULIN (r)
MARTINOLLE-GASPARETS (bl)
SPENCER LA PUJADE
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
BARROUBIO (bl)
FABAS (bl)
BERTRAND-BERGÉ (bl)
PÉPUSQUE
CLARMON
HERBE SAINTE
ROUDENE
VIEILLE (PSL) (bl)
PECH-D'ANDRÉ (bl)
COUPE-ROSES
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
MIRE-L'ÉTANG (bl)
MAS DU NOVI (bl) (r)
PEYREGRANDES (F) (bl) (r)
FAMILONGUE (bl)
SAINT-MARTIN-CHAMPS (bl) (r)
CAVE ROQUEBRUN (bl)
CLOTTE FONTANE
CROIX CHAPTAL (r)
ESTABEL CABRIÈRES (bl)
GUIZARD
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
CASA BLANCA (bl)
DAUMAS-GASSAC (bl)
MAIRAN (bl)
MAS ROUS (bl)
TERRES DE MALLYCE
Mas de MADAME
MOULINES
SERRES (Malepère)
BARTHE
(DOMAINE DE BELLEVUE)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
FONTSAINTE
(TRILLOL)
CAMBRIEL (bl)*
GRAND-ARC*
(LONGUEROCHE)
CANOS*
MATTES-SABRAN*
VIGN. CAMPLONG*
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
CLOS CENTEILLES*
AGEL*
CAVAILLES*
ENTRETAN*
GRAND GUILHEM*
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
ARGENTIES
COSTEPLANE*
L'ESCATTES*
METEORE (F)*
(VALAMBELLE)
ARGENTEILLE
BOUSQUETTE*
(CLOS BELLEVUE*)
MAS de CYNANQUE*
SAUVAIRE
PECH DE LUNE*
REYNARDIÈRE (F)*
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
(CLOS SAINT-GEORGES)
COUME DU ROY
GRESSAC*
(PLAINE-HAUTE)
MODAT*
PIÉTRI-GIRAUD*
RIVES-BLANQUES



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CORBIERES
(BORDE-ROUGE)
(ROQUE-SESTIERE)
MINERVOIS
FITOU
CABARDES
LA GRAVE (bl)*
(SAINT-JACQUES D'ALBAS)
(PIQUE PERLOUP (bl))
COTEAUX-DU-LANGUEDOC
SAINT-CHINIAN
FAUGERES
(MAS NUY)
(FONTAINE-MARCOUSSE*)
(LA VERNÈDE)
MADURA
GALTIER
GRANDES COSTES*
COTES-DU-ROUSSILLON
VDN
DIVERS
LE SOULA*
(Philippe NUSSWITZ*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FRANC LARTIGUE


La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles à faible teneur azotée mais riches en humus. Une réussite avec ce Saint-Émilion GC 2013, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, un vin parfumé et fin, tout en bouche, à dominante de rondeur, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction. Excellent 2012, alliant puissance et distinction, charnu, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits, de bouche riche, aux tanins équilibrés. Le 2011, savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant aux papilles, à déboucher sur une côte de veau panée à la milanaise ou un pigeon aux légumes, par exemple.   Le Castillon Côtes de Bordeaux 2012, pratiquement un pur Merlot (95%, et 5% Cabernet-Sauvignon), est fort bien élevé, charnu, de couleur grenat, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale.

Vignoble Marcel Petit
6, chemin de Pillebois
33550 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 33 03
Email : contact@vignobles-petit.com
Site personnel : www.vignobles-petit.com

Château FONTESTEAU


Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau. “Le 2015 est une belle réussite avec un rendement de 40 hl à l'hectare, nous explique Dominique Fouin. Il a une belle concentration, de beaux tanins, une belle couleur acquise durant la cuvaison, une belle structure, un beau fruité. Ce vin s'est construit pendant les longues macérations qui lui ont été bénéfiques et il s'est révélé avec le temps. Millésimes en vente en 2016 : 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014. Récompenses obtenues : médaille d'Argent pour le 2012 aux Vinalies Internationnales, médaille de Bronze pour le 2013 à Bordeaux, médaille d'Or pour le 2012 en 2014 à Bordeaux.” Son Haut-Médoc Cru Bourgeois 2014, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Excellent 2013, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, griotte), coloré, tout en souplesse. Le 2011 développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Télécopie :05 56 59 57 89
Email : info@fontesteau.com
Site personnel : www.fontesteau.com

Jean-Louis KAMM & Fils


Vignerons-récoltants de père en fils depuis plusieurs générations sur un domaine de 6,50 ha. La plupart des vins sont issus de vieilles parcelles. Nous pratiquons une agriculture biologique sans désherbant ni produits chimiques dans le respect de la terre et de l’environnement. Les vins sont vinifiés grâce à des levures naturelles et élevés dans la propriété familiale sur la route principale, entre les deux portes fortifiées. Coup de cœur pour ce Pinot noir Vieilli en Fût de Chêne 2013 (vin nature, élevé 12 mois sur lies et en barriques bourguignonnes, mis en bouteilles à l’ancienne sans filtration et sans ajout de sulfite), tout en fruité, tout en bouche, charnu, avec cette pointe d’épices bien spécifique, un vin parfait sur une tartelette alsacienne ou une potée de bœuf à l'alsacienne, par exemple. Excellent Riesling Grand Cru Frankstein 2012, tout en fruit et finesse, ample, aux nuances délicates de pomme et de fruits secs, ample au palais, très harmonieux. Joli Gewurztraminer Vieilles Vignes 2014, au nez complexe (fruits frais et secs), de bouche savoureuse, tout en arômes, alliant fraîcheur et rondeur. Le Pinot Auxerrois cuvée des Copains 2014 est très agréable et le Pinot gris Vieilles Vignes 2014, un vin tout en délicatesse, de bouche très subtile avec des nuances d’amande et de fruits blancs.


59, rue du Maréchal-Foch
67650 Dambach-la-Ville
Téléphone :03 88 92 49 03 et 06 75 79 01 09
Télécopie :03 88 92 49 03
Email : jl.kamm@orange.fr

EARL CHAMPAGNE P. LANCELOT-ROYER


Un vignoble de 5 ha et une exploitation créée en 1960 par Pierre Lancelot, et reprise en 1996 par sa fille Sylvie et son gendre Michel Chauvet. Les caves sont creusées dans la butte de craie juste derrière la maison. Le pressoir se trouve au sommet de la butte, le moût est acheminé dans les cuves par gravité. Vous allez aimer ce Champagne brut cuvée des Chevaliers Grand Cru, base de 2010 avec 32% des vins de réserve vieillis en foudres, 100% Grands Crus, au nez dominé par les fruits mûrs et les petits fruits secs, légèrement miellé, tout en finesse aromatique, d’une belle longueur, un Champagne qui associe charpente et distinction, d’une longue finale, et bénéficie d’une bouche savoureuse et racée, qui lui permet de s’associer avec une cuisine riche comme un veau cordon bleu. Le Champagne Millésime 2006 100% Cramant, classique de ce très beau millésime, qui sent l’amande, la rose et la pomme, dense et distingué à la fois, complexe, un vin généreux, très fin, très floral au palais. Le Blanc De Blancs cuvée de Réserve R.R, base de 2011 avec 37% des vins de réserve vieillis en foudres, un Grand Cru pur Chardonnay, dont la fraîcheur met en avant le fruit, un vin distingué, au nez de rose, très fin, suave et sec à la fois, où s'entremêlent les épices et les fleurs fraîches au palais, une réussite certaine.

Monsieur Chauvet
540, rue du Général-de-Gaulle
51530 Cramant
Téléphone :03 26 57 51 41
Télécopie :03 26 57 12 25
Email : lancelotroyer@vinsdusiecle.com
Site : lancelotroyer


> Nos dégustations de la semaine

Château VOSELLE


“Achetée en novembre 1965 par mon père, précise la propriétaire, cette petite exploitation portait le nom de Domaine de Petit Vauzelle, très connu au début du siècle car étant un Premier Cru de Néac médaillé aux expositions de Paris, Liège et Bordeaux. Puis, lors du nouveau dépôt de marque, il est devenu Château Voselle. Au fil des ans, de petites parcelles de vignes et de terres sont achetées pour atteindre, en 1990, la superficie de 6 ha. Notre vignoble a toujours été en culture traditionnelle : le travail du sol est effectué mécaniquement par une succession de chaussages et de déchaussages, car chez nous le désherbant est banni. Les vendanges sont manuelles et la récolte est effectuée à sa maturité optimale avec tri sélectif à la parcelle par nos vendangeurs. Depuis 2004, nous avons équipé notre chai pour collecter les effluents vinicoles que nous faisons par la suite retraiter dans une station d’épuration spécifique. Puis, au vignoble, nous effectuons une lutte phytosanitaire la plus raisonnée possible afin de privilégier le développement de la faune auxiliaire tout en diminuant les intrants phytosanitaires.”
Le tout explique ce Lalande-de-Pomerol 2012, associant puissance et finesse, aux tanins équilibrés, un vin coloré, élégant et intense, très parfumé (petits fruits noirs, humus), avec cette pointe séduisante de poivre en finale, d’excellente évolution. Le 2011 est de couleur profonde aux reflets violacés, avec des arômes aux nuances particulières de petits fruits cuits (cassis, cerise noire…), et de cuir, ample et complexe, à servir sur des magrets de canard et petits pois. 
Excellent 2010, bien caractéristique de ce millésime puissant, de bonne bouche, au nez complexe où dominent le cassis et les épices, riche et souple à la fois, chaleureux, parfait sur une cuisine raffinée. Beau 2009, dense, aux tanins présents et fondus à la fois, parfumé (mûre, humus), ample, généreux et persistant, un vin mêlant rondeur et charpente.

Isabelle Golin-Simon
15, avenue de Chevrol
33500 Néac
Tél. : 05 57 51 61 77
Fax : 05 57 51 56 55
Email : chateau.voselle@orange.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine La MEREUILLE


Un Domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir.
Vous allez aimer ce Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels rouge 2011, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, d’excellente évolution. Beau 2010, aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche puissante, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé en finale. Excellent 2009, riche, charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), un vin alliant structure et distinction, de bouche dense et persistante, d’évolution prometteuse. Le 2008, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2011, très classique, aux nuances d’épices, de fruits noirs, intense en couleur et en arômes, mêle gras et intensité. Superbe 2006, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2009, classique, aux tanins puissants et fins à la fois, gras, dense en bouche, riche en arômes, aux notes de fruits cuits, de cannelle et d’humus. Le 1999, avec ces notes subtiles et intenses d’humus, de prune surmûrie et d’épices, est un très joli vin, de structure ferme et ample au palais
Très joli Châteauneuf blanc 2013, d’une grande finesse, racé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, avec des nuances d’amande, de narcisse et de citron cuir suave, d’une belle persistance aromatique en bouche. Le 2012 est d’une grande fraîcheur avec des arômes floraux, de poire, gras mais vif à la fois, tout en équilibre et persistance.
Le CDR-Villages rouge 2010, aux tanins souples et bien présents à la fois, est un vin riche en couleur, classique.

Philippe Granger
Quartier Le Grès - Impasse 2580
84100 Orange
Tél. : 04 90 34 10 68
Fax : 04 90 34 27 77
Email : micbouyer@wanadoo.fr
www.domaine-la-mereuille.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine de la SOLITUDE


Écrin de sérénité en bordure des landes girondines, le domaine abrite un couvent de religieuses depuis plus de 150 ans. L'histoire du Domaine de la Solitude remonte en effet à 1820, année où Pierre Bienvenu Noailles, prêtre du diocèse de Bordeaux acquit cette propriété pour en faire le lieu de vie de toute la Sainte Famille de Bordeaux. Ce grand humaniste voulut faire de cette maison une terre d'accueil, aussi bien pour les membres de la communauté religieuse que pour les laïcs.
Afin de mieux se consacrer à son activité spirituelle, l'ordre de la Sainte Famille a confié en 1993 l'exploitation du vignoble à la famille Bernard. Olivier Bernard a opté pour une gestion “Grand Cru” du domaine. Les vendanges sont faites à la main par tris successifs : 3 passages comme au Domaine de Chevalier. D'autre part, des investissements importants ont été réalisés: pressoir pneumatique, cuves thermo-régulées en acier inoxydable, chai à barriques... Son terroir se compose d'un sol gravelo-sableux reposant sur une couche d'argile assez compacte : il est le résultat d'alluvions apportées par la Garonne il y a de cela environ 2 millions d'années (fin de l'ère tertiaire, époque Villefranchienne).
Le vignoble est composé de 7 ha de vignes blanches et 28 ha de vignes rouges. La densité de la plantation est de 6600 pieds/ha. Les vignes blanches se répartissent entre le Sauvignon 65% et le Sémillon 35%. Le vignoble rouge comporte les trois cépages classiques du bordelais, à savoir 50% de Cabernet-Sauvignon, 35% de Merlot et 15% de Cabernet franc. Les engrais sont exclusivement d'origine organique et les corrections administrées par parcelle.
Savoureux Pessac-Léognan rouge 2011, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, un vin bien charnu, avec des tanins présents et savoureux, de très bonne évolution. Le 2010, d’une couleur profonde, riche et subtil à la fois, complet, avec des tanins soyeux, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est d’une très belle finale en bouche, d’excellente évolution.
Le 2009, aux tanins bien présents mais enrobés, est un vin très équilibré, au nez intense, de très bonne bouche dense, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus, mêlant structure et charnu, et se débouche sur des noisettes d'agneau aux flans de légumes ou un filet de bœuf duchesse. 
Le Pessac-Léognan blanc 2011, suave et persistant, aux notes florales complexes (rose, acacia…), est très équilibré, fondu au palais. Le 2010, avec ce bouquet unique d’agrumes frais, d’un bel or pâle brillant, est d’un bel équilibre, d’une très bonne acidité, d’une belle fraîcheur persistante, est un vin classique, tout en bouche comme le 2009, qui mêle richesse aromatique et persistance, dense en bouche, avec des connotations de noisette et d’abricot sec, est d’une grande persistance au palais.

Olivier Bernard

> Les précédentes éditions

Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013

 



Château FONROQUE


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Maurice VESSELLE


Château BELLE GARDE


Guy LARMANDIER


Château SAINT-ESTEVE D'UCHAUX


Château La MARZELLE


Château CANTENAC


LEGRAS et HAAS


Château de CRAIN


Château DESMIRAIL


Clos la COUTALE


Domaine la CROIX CHAPTAL


Château RASQUE


Pierre BOURÉE Fils


Domaine CHEVILLON-CHEZEAUX


RENAUDIN


André DEZAT et Fils


Clos JEAN


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine DRUSSÉ



EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


HENRY NATTER


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU DU MASSON


MAISON MOLLEX


CHATEAU LA GALIANE


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


EARL GUY MALBETE


DOMAINE GERARD TREMBLAY


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE DU CHALET POUILLY


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE L'AMAUVE


CHATEAU DE LA BRUYERE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales